Murray Head

A l’Olympia, le 14 mars et en tournée 

 

Figure emblématique depuis les années 70-80, Murray Head a choisi de revenir à l’Olympia le jour de son anniversaire pour fêter les 40 ans de Say It Ain’t So Joe.

« Vous avez pris ma chanson pour une chanson d’amour… alors qu’elle était une chanson politique, un cri primal, une révolte contre l’impuissance de l’individu face à l’État… L’idée que nous nous faisions de la démocratie est fausse, nous n’avons en réalité aucun pouvoir contre le système », Murray Head

Éternel incompris, ce « clochard céleste », libre et insaisissable, a choisi, à l’âge de la maturité, de continuer à clamer sa vérité sur les routes de France.